La fuite de gaz : danger d'explosion et d'asphyxie 

Autrefois inodore et hautement toxique, le gaz de ville était responsable de nombreuses intoxications et asphyxies. Il est désormais remplacé par le gaz naturel non toxique et rendu odorant pour détecter la moindre fuite. Il n'en est pas moins sans risque puisque le danger d'explosion subsiste toujours.

En cas de fuite, 5% du volume de la pièce est suffisant pour déclencher une explosion. Attention, alors, de ne pas craquer d'allumette, d'appuyer sur un interrupteur, de brancher ou débrancher un appareil électrique ou de téléphoner, puisqu'il faut éviter la moindre étincelle !

 

Les gestes préventifs :

  • Il est primordial d'entretenir régulièrement ses appareils de chauffage. En effet, 90% des déflagrations proviennent d'un tube souple de raccordement des appareils usé, perforé, déchiré ou mal installé.
  • Ne jamais condamner les deux bouches d'aération de la cuisine, même en hiver, car vous risquez l'asphyxie en cas de fuite de gaz.
  • Respecter scrupuleusement les dates d'utilisation inscrites sur les tuyaux flexibles de raccordement.
  • Attention aussi à la friteuse qui surchauffe. L'huile s'enflamme, le feu se propage dans la hotte aspirante et la chaleur fait fondre l'ancienne tuyauterie de plomb qui achemine le gaz.

 

Les bons réflexes en cas de fuite de gaz :

  • Ventilez la pièce, coupez le gaz, ne touchez pas au compteur électrique. Il existe à titre préventif des détecteurs-avertisseurs de fuite de gaz.
  • N'allumez pas d'appareils électriques et n'utilisez pas la sonnette de la porte d'entrée.
  • N'allumez rien qui produise une flamme ou une étincelle (allumettes, briquets...).
  • Aérez les locaux en ouvrant portes et fenêtres.
  • Fermez le compteur ou la bouteille de gaz.
  • Alertez les voisins et appelez Carglass® Maison
  • Si quelqu'un a été intoxiqué, appelez les secours.